ENTREPRENEUR VS SALARIE

Mis à jour : 25 sept. 2019

#entrepreneur #salariée #photographe #lifestyle #reflexion



DISCLAIMER ET INTRODUCTION

(tu peux sauter dans le vif du sujet plus bas)


Ouvrir son entreprise avec peu de moyens (très peu) c’est se retrouver rapidement a court de moyen. Rien d’étonnant là-dessus, lorsque l’on voit les dépenses monstrueuses pour se faire connaitre, entrer dans un business etc… Cela s’applique bien sûr, quel que soit le secteur dans lequel on se lance.

Moi je ne pourrais vous parler que de ma petite expérience dans le domaine de la photographie. Mon expérience fera très certainement échos avec celle d’autres entrepreneurs bien qu’ils ne soient pas dans la photographie ! C’est un partage d’expérience, comme un journal que je vous propose qui j’espère en aidera certain et en éclairera d’autres.

J’ai lancé mon entreprise il y a maintenant 1 an et demi, (bien que j’exerce la photographie depuis un bon nombre d’années). La première année j’ai pu prendre une année sabbatique pour son lancement, et je me suis focalisée sur mon entreprise et la formation. Je ne vais pas parler de ça dans ce billet (si vous souhaitez en savoir plus n’hésitez pas à me le dire afin que je puisse faire un billet exclusivement dessus).




ENTREPRENEUR ET SALARIAT (le vif du sujet)

On sait qu’il faut entre 3 et 5 ans pour un entrepreneur photographe pour se faire connaitre et pouvoir vivre de sa passion.

Moi dans ma tête je pense forcément comme ça :

« - En 1 an et demi, j’ai changé : mes services, fait évoluer mes produits, et même la clientèle que je visais a changé ! On peut donc dire que je suis « retourné à la case départ… »

Ou pas. Bien sure je me suis créée des contacts, j’ai affiné mes produits et cette expérience est loin d’être vaine. J’ai l’espoir d’avancer un peu plus vite grâce à cette année.


Mais tout de même… c’est long. C’est loin. Ça l’est toujours un peu trop....


Et cette année j’entame ma nouvelle vie d’entrepreneuse sous le joug du salariat ! Un travail alimentaire, qui me permet aussi d’investir dans mon entreprise. Un travail peu contraignant, des horaires fixent qui me permettent de retrouver mes clients le week-end. Sur le papier tout est parfait pour que je puisse avancer vers ma vie de rêve.

(Pourquoi continuer et ne pas abandonner ? Qu’est-ce que ma vie de rêve ? si vous voulez des réponses à toutes ces questions on en parlera plus tard, alors manifestez-vous !)



Bon donc c’est quoi le programme ? Je travaille en 39h la semaine, je rentre et je bosse sur mon entreprise, le week-end pas de repos : je m’y remets !

Ça c’était sur le papier bien sûr. Mais la fatigue mentale et physique couplé à la solitude d’être à la fois salariée et entrepreneur… la frustration d’un entre-deux insatisfaisant au possible…

Le retour des états d’âme !


Oulala ! Je vous raconte tout ça mais on ne va pas avoir le temps de parler en profondeur de tout ça ! (Encore une fois si vous voulez que j’aborde un sujet plus qu’un autre hop ! on me le dit et j’en parlerais 😉)


Pour ce premier billet voici les difficultés que je rencontre aujourd’hui après deux mois de salariat en temps qu’entrepreneuse :

-Psychologique / mentale : il est très difficile pour moi de gérer la frustration, le sentiment d’échec de retourner dans le salariat. Il y a aussi les réflexions des collègues ou des amis qui ne comprennent pas ma fatigue et ma situation… cela me donne le sentiment d’être très seule.

-Fatigue mentale : Pendant mes heures de travail je m’ennuie mais ne peux pas bosser pour ma boîte, et lorsque je rentre je suis fatiguée et j’ai très peu de temps pour bosser pour ma boîte… (l’illogisme du présentiel = travail me sidère de plus en plus)

-Fatigue physique : euh bah oui c’est lié, mais je n’ai plus un seul week-end… ce qui fait une parfaite transition pour...

-La gestion du temps ! 40h de salariat, mon entreprise, mes passions, ma vie de couple, mes amis, ma famille, du temps pour moi…. Oulala il va falloir choisir ! * Ha oui ! Vous saviez que j’ai en même temps décidé de dire OUI ! à tout ce qui me fait plaisir ? C’est comme ça que je me suis retrouvée à ouvrir une émission sur twitch et à reprendre la BD. (Bien sûr tout cela demande énormément de temps… que je n’ai pas haha) *


Pour conclure : (Bravo si tu es arrivé jusqu’ici, tu gagnes le badge du bon lecteur de billet !)



Je vous tiendrais au courant et pour le moment je n’en suis qu’à 2 mois de retour dans le salariat ! Mais je souhaiterais pour les prochains mois :

-Trouver un rythme qui me convienne. Qui me permette de mieux gérer mes multiples activités et ma santé physique et que mon entreprise continue doucement mais surement à s’épanouir (avec moi =D)

- Gérer ma frustration, ma culpabilité et tout ce qu’il s’ensuit. Prendre du recul, vivre au présent et roule ma poule ça va bien aller.

- Continuer à m’éclater avec mes passions et mes amis ! youpi !


On se refait un bilan dans quelques mois pour voir l’évolution ? Vous voulez qu’on approfondisse un sujet en particulier ? Venez me dire tout ça, je pense qu’il y a de la matière à faire !



Retrouvez moi sur:

Facebook & Instagram

Mes passions sur: Facebook: The super cactus & Twitch